Depuis quatre ans, la compagnie du Fil que dirige Athanase Kabre a institué en son sein, une plateforme artistique dénommée FILIGRANE. C’y en somme, un espace de promotion des arts de la marionnette réunit sous la forme d’un cadre de formation continue pour les marionnettistes en Afrique. Une manière de contribuer à la valorisation de l’expertise nationale et en faire un levier pour la conquête du public. C’est la raison pour laquelle, FILIGRANE est devenu, une référence en matière d’Ecole africaine de la Marionnette.

Pour cette cinquième édition qui se déroule en ce moment à l’espace Marbayassa du  05 au 17 novembre, c’est une quinzaine de femmes qui participe à cette formation. Le choix exclusif des femmes n’est pas fortuit. Dans l’univers de la marionnette voire même dans le théâtre classique, il n’y a pas beaucoup de femmes. Ainsi donc, la Compagnie du Fil, initiatrice de ce projet, a estimé que le devoir de transmission doit perdurer. Depuis donc le lancement de la première édition, les résultats sont probants. Les troupes féminines se sont formées en Côte d’Ivoire, au Mali et au Bénin. Mais malheureusement, au Burkina Faso, il n’y a pas de troupes féminines de marionnettes. Pour cette 5è édition, six pays participent à cette formation du côté de l’espace culturel Marbayassa. Il s’agit entre autre du  Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Togo, et du Niger.

Elles sont entrain de s’atteler sur le processus de création d’un spectacle de marionnettes. Les modules qui sont abordés lors de cette formation qui se déroule toute la journée sont les suivants: «La situation et la dramaturgie» dispensés par Idevert Meda.  «Le jeu d’acteur et la marionnette» par Anatole Koama.  «Le texte à la marionnette ; situation et manipulation» avec Gervais Nombre et Athanase Kabré.  La journée de clôture samedi 17 nombre 2018, sera exclusivement réservée à une grande séance de restitution publique.

Le bilan que les initiateurs dressent des éditions précédentes est plutôt encourageant. Des compagnies ont été crées en Côte d’Ivoire au sein de «GASCA Théâtre» d’Adzopé qui ont été formé à Filigrane. Les béninoises qui étaient présentent à l’édition précédente, ont créé une troupe féminine à Porto-Novo.  La troupe malienne intervient dans la compagnie Nama qui a eu le deuxième prix lors des derniers jeux de la Francophonie à Abidjan.

«On peut affirmer que FILIGRANE a réussi à se glisser dans les structures artistiques pour continuer à promouvoir l’art de la Marionnette. Malheureusement, au Burkina Faso, celles qui se sont formées ont soit fuit le pays ou mènent d’autres activités. Pour cette année, il y a deux filles venues de Bobo-Dioulasso précisément du Centre SERABA. Nous tenons à avoir des participantes qui viennent des structures constituées » affirme le directeur artistique de FILIGRANE, Athanase Kabré.

Cette 5è édition est donc en train de mettre l’accent sur le processus de création artistique d’un spectacle de marionnette. Ce matin lors des séances de travail, les participantes étaient réunies en ateliers de 4 groupes. Certaines travaillaient sur le texte et la situation de la dramaturgie. A l’issue de ces conclaves, les textes qui vont être produites autour de ces quatre groupes vont constituées la suite de travail qui consiste à passer du texte à la marionnette. Le jeu d’acteur et la marionnette ne seront pas en reste. Tout en saluant les partenaires qui font confiance à cette plateforme, notamment, la Fédération du Cartel, AFRICALIA Belgique, l’association NAPABEOGO, la Coopération Suisse au Burkina Faso et le soutien de la société du droit d’auteur basée en France appelé l’ADAMI, la seule doléance que souhaite Athanase Kabré « c’est que les gens viennent voir tout simplement ce qu’on fait !».

Quant au formateur Gervais Nombre, «Depuis un certains moment, au niveau de la compagnie du fil, on parle de transmission. Il n’y a pas une génération qui vient après les Athanase Kabré. Depuis lors, ce besoin de vouloir transmettre trottait dans l’esprit des formateurs. Je projette à l’avenir que ces femmes qui participent aux différentes formations, puissent créer des spectacles qui seront diffusés dans tous les pays de la sous-région sous la forme d’une tournée.

Le projet FILIGRANE est une plateforme se déroule donc en deux étapes. La première qui est cette formation qui se déroule en ce moment, ensuite, la seconde étape, consistera à la diffusion. Les apprenantes vont repartir et revenir l’année prochaine avec des spectacles plus ou moins aboutis. Enfin, ils travailleront entre marionnettistes sur des spectacles qui pourront tournés dans la sous-région et même au-delà.

Il n’y a rien de telle ! Se former.

 

Le Chat

http://oxygenemag.info/2018/11/09/filigrane-2018-des-femmes-a-lepreuve-de-la-marionnette/?fbclid=IwAR0pdgNiaQ2SsKQIc4Ehi3hLPSWEMgT57PNjrBC6ITua_zRWb0UPlEUsXi8

APERÇU SUR LA COMPAGNIE DU FIL

La Compagnie du Fil est une structure artistique et culturelle indépendante dont les principaux objectifs sont :

- Création et diffusion de spectacles de marionnettes ;
- Recherche sur les formes et objets ;
- Développement des arts du récit ;
- Développement du Théâtre de rue ;
- Encadrement et formation artistiques ;
- Contribution à la mise en place d'une économie du spectacle ;
- ...

L'ambition de la Compagnie est de contribuer véritablement à la promotion du théâtre de marionnettes, à l'émergence d'expressions autour des formes et des objets en offrant régulièrement des prestations empreintes de nos réalités sociales, culturelles... La Compagnie du Fil mène également un travail dans le domaine des arts du récits et pratique le théâtre de rue.

Dans sa démarche, La Compagnie du Fil reste ouverte aux autres pratiques artistiques et/ou culturelles. En juillet 2000, elle a organisé, en collaboration avec des marionnettistes de l'association RAVENALA basée à Dijon en France, un atelier d'échanges sur la marionnette africaine qui a regroupé des burkinabé, des français et des belges au CCF Georges Méliès. En juin 2001, c'était des artistes de trois pays (Burkina Faso, France, Togo) qu'elle a réuni pour la création du spectacle "La Pirogue".

En décembre 2003, La Compagnie du Fil a animé un atelier de formation à la marionnette à Adzopé avec l'appui du PSIC / Côte d'Ivoire. En février 2004, elle a initié et tenu, en faveur d'une quinzaine d'artistes, un atelier de formation à la marionnette à fils, suivi de la création du spectacle "L'Aventurier". En juin 2005, La Compagnie a organisé, en partenariat avec le CCF Georges Méliès, un atelier animé par le Président de l'Union internationale de la Marionnette (UNIMA), M. Massimo SCHUSTER.

En août et septembre 2005, le directeur artistique de la Compagnie participait à un stage animé par Neuville Tranter à l'Institut international de la Marionnette à Charleville-Mézières (Ardennes / France). En avril 2006, La Compagnie a organisé un atelier de formation à la marionnette en faveur d'une quinzaine d'artistes du Burkina Faso, de la Côte d'ivoire, du Niger et du Togo grâce au soutien financier de l'AFAA/Programme Afrique en Créations. En 2007, c'est également une quinzaine de participants de ces mêmes pays qui ont résidé à Ouagadougou au CDC-La Termitière, pour un atelier sur les techniques du théâtre d'ombres, financement majoritaire de La Fondation Prince Claus pour la Culture et le Développement, basée au Pays Bas. En mai 2008, l'atelier de formation s'est tenu à Ouagadougou et a abouti à des représentations publiques dans des écoles et des espaces culturels au Burkina Faso et au Niger sous l'appellation Filigrane. La deuxième édition de Filigrane s'est tenue du 1er avril au 22 mai 2009 au Burkina Faso et en Côte d'Ivoire, la troisième du 15 avril au 31 mai 2010 à Bobo-Dioulasso et dans sept autres villes du pays. Filigrane2011, du 12 au 30 décembre, "Marionnettes au féminin", est exclusivement consacrée à la gente féminine avec une quinzaine de participantes de 05 pays.

La Compagnie a également participé à des rencontres de grande envergure dont :

- Semaine nationale de la Culture, Burkina Faso (SNC)
- Festival international de Théâtre et de Marionnettes de Ouagadougou (FITMO)
- Marché des Arts du Spectacle Africain (MASA), Abidjan / Côte d'Ivoire
- Festival des Arts de la Rue (FAR), Grand Bassam / Côte d'Ivoire
- Séminaire de formation du MASA à Bouaké / RCI (mise en scène)
- Mise en place de la Fédération nationale du Théâtre au Burkina Faso (FENATHEB)
- Festival Bejini-Bejini "les quarante-huit heures de la marionnette" au Niger
- Festival africain de Théâtre pour l'Enfance et la Jeunesse (FATEJ) au Cameroun
- Festival "Le Nombril du Monde" à Pougne-Hérison (79)
- Pholies Douces à Dijon avec La Cie OPUS (21)
- Congrès international de l'UNIMA à Perth (Australie, 2008)
- Festival Chalon dans la Rue à Chalon-sur-Saône (71)
- Festival Coup de Chauffe à Cognac (France)
- Tournée en France avec la Cie OPUS, été 2008, été 2009 et 2010
- Tournée africaine, 10 octobre au 02 décembre 2009
- ...

REPERTOIRE ET REPRESENTATIONS 2005 – 2014

Zazou le flic, février 2005. Jeune public, texte et mise en scène d'Athanase KABRE.

• 22, 23 février 2005 : CCF Georges Méliès, Ouaga (séances scolaires)
• 08, 09, 11 mars 2005 : CCF Georges Méliès, Ouaga (séances scolaires)
• 24 février et 10 mars 2005 : CCF Georges Méliès, Ouaga (tout public)
• 13 juin 2005 : CCF Georges Méliès, Ouaga (tout public)
• 29 oct. - 05 nov. 2005 : FITMO (05 représentations, Ouaga et Bobo)

Romy et Julie, février 2006. Jeune public, adaptation de « Roméo et Juliette » de
William Shakespeare. Adaptation et mise en scène d'Athanase KABRE.

• 09, 11 février 2006 : CCF Georges Méliès, Ouaga
• 16 février 2006, Espace culturel Gambidi (ECG), Ouaga
• 16 mars 2006 : CCF Henri Matisse, Bobo-Dioulasso
• 16, 17 juin 2006 : 2ème Festival Bejini Bejini, Niamey (Niger)

La Soupe, janvier 2007. Texte d'Alfred DOGBE, mise en scène par Luis MARQUES. Direction artistique Athanase KABRE. Tout public à partir de 06 ans.

• 30 mai 2006 : CCF Georges Méliès, Ouaga (mise en espace)
• 21 janvier au 04 février 2007 : création du spectacle au CCF de Bobo-Dioulasso
. 1er et 03 février : représentation au CCF HM de Bobo-Dioulasso
. 08 et 09 février : représentations au CCF GM de Ouagadougou

Passe le Renard, mars 2007. Adaptation de Fables de LA FONTAINE, mise en scène par Athanase KABRE. Jeune public. Créé dans le cadre de la Semaine de la Francophonie.

• Représentations au CCF GM, Ouagadougou, mars
• Tournée scolaires à Ouagadougou, mars
• Festival Bejini-Bejini au Niger, juin
• FITMO'07, Ouagadougou, oct-nov.
• Reprise en 2009, tournée scolaire au Burkina Faso (10 villes)

Le musée bombana de Kokologo, juin 2008. Coproduction Cie du Fil / Cie OPUS (France), soutenu par le CCF de Ouaga, la ville de Dijon et Culturesfrance.
Spectacle de rue. Tournée en Europe (de 2008 à 2014 : France, Allemagne, Belgique).
www.curiosités.net

Tilaï, octobre 2012. Adaptation du Mariage forcé de Molière. Mise en scène par Athanase KABRE. Tout public à partir de 07 ans.

• Représentations au CCF de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso
. Tournée Filigrane, 02 pays (Burkina / Côte d'Ivoire)
• 1ère Rencontres internationale des Arts et de la Culture (RIAC 2012), Adzopé et Abidjan
• Festival des Arts du Burkina / FITMO 2012, 04 villes
• Saison théâtrale du Cartel, mai-juin 2014, 03 semaines

 

Filigrane

Filigrane est un cadre de formation continue pour les marionnettistes africains, un levier pour la conquête d'un public. Loin d'être une simple rencontre des praticiens de la marionnette, Filigrane met progressivement en place une véritable École africaine de la Marionnette.

Filigrane, processus en deux étapes :

1°) Professionnalisation des spectacles : les compagnies participantes proposent des spectacles d'une durée moyenne de trente (30) minutes. Ces propositions servent de base à un travail pratique sur la dramaturgie, la manipulation et l'approche générale des marionnettes. C'est une étape où chaque projet artistique est présenté à toutes les autres compagnies afin de bénéficier d'un regard critique en interne et de l'expérience d'encadreurs reconnus.

2°) Diffusion / tournée, représentations publiques : une programmation des propositions artistiques est faite dans des écoles et des espaces culturels de plusieurs villes au Burkina Faso et dans un autre pays de la sous-région avec le concours d'opérateur culturels bien implantés et engagés.

Objectifs généraux :

- Acquérir des assises professionnelles dans le domaine de la marionnette

- Contribuer à l'émergence d'une écriture pour la marionnette en Afrique

- Favoriser la coopération régionale et la mobilité des artistes

- Renforcer les capacités opérationnelles des marionnettistes en Afrique

- Contribuer à l'instauration d'une économie du spectacle en Afrique.

Objectif spécifique :

Susciter des textes dramatiques répondant à la spécificité du théâtre de marionnettes

 

Le directeur de la compagnie du fil

Athanase KABRE

athanase kabre

                                              A venir